Témoignage brulure

Cas de traitement au plasma de brûlures multiples causées par

l'explosion d'une bouteille d'essence enflammée

 

Déroulement de l'accident:  Mercredi 22 juin à 18:00

Le traitement

Pierre P., 28 ans, était en train d'essayer d'allumer un feu qui avait du mal à prendre. Il a alors saisi une bouteille d'essence et en a aspergé le foyer pour se faciliter la tâche.
Malheureusement le feu avait déjà pris et couvait simplement sous le combustible, invisible de l'extérieur.

 

Réalisant son erreur, il a immédiatement lâché la bouteille qui contenait environ 1 litre d'essence et il a vivement détourné la tête en arrière.

 

La bouteille en plastique a littéralement explosé avant même de toucher le sol et il a été gravement brûlé au bras par les projection d'essence enflammée et moins gravement au visage, qu'il avait instinctivement protégé.

 

Pierre estime que ses brûlures au front et sur la pommette n'étaient que du premier degré mais que celles du bras étaient du deuxième degré. Vu la quantité d'essence en feu dont son bras a été aspergé cette estimation est certainement correcte. Ce type d'accident se termine en général aux services des urgences de l'hôpital le plus proche

 

 

 

 

Étant sur la berge d'un cours d'eau de montagne il s'est immédiatement immergé dans l'eau froide pour éteindre les flammes et soulager la vive sensation de brûlure. Il a ensuite pris du gel de ZnO/CO2 qu'il avait dans son véhicule et l'a appliqué sur les lésions du visage et du bras.

Dix minutes plus tard il ressentait toujours une cuisante brûlure, même si celle ci avait déjà fortement diminué. Il a alors ajouté sur les lésions de la crème de ZnO/CO2, ce qui s'est avéré être une mauvaise idée : la matière grasse contenue dans la crème a fait empirer la sensation de brûlure.

Il a donc remis du gel de ZnO/CO2 et celui-­‐ci s'est mélangé avec la crème pour former une couche épaisse qui a été lentement absorbée par la peau.

Comme il ressentait encore une légère douleur, il a ajouté des huiles essentielles de niaouli & de lavande. Il se soigne depuis longtemps par aromathérapie. >> Découvrir les huiles essentielles<<

La douleur s'est estompée et il a dormi tout à fait normalement. Au matin les lésions du visage avaient complètement disparu et celles du bras n'avaient formé aucune cloque. Les seules traces des flammes étaient une rougeur de la peau tout le long du bas et des traces noires au coude, causées par la fumée.

 

Les photos

1. Vendredi 24 juin vers 17:00

Voici les premières photos prises 48h après l'accident. Il n'y a toujours aucune cloque et la douleur a quasiment

totalement disparu, laissant simplement la sensation d'un petit coup de soleil. La peau n'a pas du tout pelé ce qui est remarquable.

2. Le 27 juin vers 18:00

La deuxième série de photos a été prise 5 jours après l'accident. La peau semble avoir épaissi. Pierre a la sensation qu'il y a une autre peau en formation sous la peau : "Comme s'il y avait eu une cloque, mais sans cloque", selon ses propres termes. Il ne ressent toujours aucune douleur, sauf un léger tiraillement quand il plie le bras.

La marque de griffure a été faite par un chien qui lui disait bonjour. L'animal a simplement effleuré son bras avec le bout de sa patte. La peau s'étant fendue et partiellement décollée Pierre P. a tiré dessus jusqu'à ce qu'elle s'enlève. Au dessous la peau est rose, ce qui montre que la sensation qu'il a eue est correcte : il y a effectivement une couche de peau en train de pousser sous la peau traitée au gel de plasma liquide.

3. Le 29 juin vers 17:00

La troisième et dernière série de photos a été prise aujourd'hui, une semaine après l'accident. En se baignant Pierre a remarqué que la peau brûlée commençait à se détacher. Il a lors tiré et il a enlevé toute la peau qui avait été exposée à l'essence brûlante…
On voit nettement la peau rose, toute neuve, qui avait bien poussé au dessous comme il en avait eu la sensation.

Une brûlure au deuxième degré avec une superficie de cette importance résolue et totalement guérie en 7 jours, sans douleur, sans restriction de mouvement, sans même la moindre perturbation du sommeil…

Tout cela avec la simple application d'un gel fait avec du plasma liquide de ZnO/CO2. Pierre applique ce gel quotidiennement depuis une semaine maintenant.

C'est totalement époustouflant !

Merci Mr Keshe pour cette technologie fabuleuse !

 

 

Nos produits:

Services - Informations:
> Le plasma c'est quoi ?

Vidéos:

> Keshe - Promo 01

 

Keshe Distributor Switzerland
Rue du Pont 12
2300 La Chaux-de-Fonds


Tél: +41 78 60 88 345
Email: info@shop-plasma.ch

 

2016 - 2018 - Copyrights Keshe Distributor Switzerland / Conception Rodolphe Moser